Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Iman Shumpert : Carmelo Anthony prenait tout le blâme pour les problèmes des Knicks

Ancien Knick de New York et ancien Cavalier de Cleveland, Iman Shumpert a côtoyé certains des plus grands de notre génération. Avec plusieurs minutes de jeu aux côtés de LeBron James et de Carmelo Anthony, le shooting guard a eu le temps d’amasser un grand nombre d’anecdotes loufoques à raconter. Néanmoins, lorsqu’il parle de Melo et de LeBron, Shump teinte ses propos d’une éternelle admiration.

Iman avait des fleurs à lancer à son compagnon des Knicks. Ils ont partagé les parquets du Madison Square Garden lorsque le nom de Carmelo Anthony était toujours synonyme de superstar et que Shumpert n’était qu’une recrue. En entrevue exclusive avec Vlad TV, l’ancien ailier de la Grosse Pomme souhaitait donner redorer le blazon d’Anthony en lui accordant la reconnaissance qu’il méritait.

Selon lui, Melo « ne recevait pas le crédit qu’il méritait ». Dès sa saison recrue chez les pros, Iman Shumpert avait compris ce que le #7 portait comme bagage chez les Knicks. Melo était la vedette de New York et si la franchise de basketball de la ville connaissait des bas, de 2010 à 2017, le blâme passait par Carmelo.

« Melo prenait des balles pour nous constamment. » avait à dire Shumpert concernant le leadership de son ex-coéquipier. « Melo va toujours prendre le blâme. J’aime Melo pour cette raison. »

Même si le small forward évoluant maintenant à Portland nécessitait la majorité des tirs importants et que l’offensive devait passer par lui, ses coéquipiers lui faisaient confiance. C’est, entre autres, ce qui faisait de lui l’un des meilleurs athlètes du circuit des années 2010.

Le « super-pouvoir » de LeBron

Les éloges ont continué pour un autre des homologues d’Iman Shumpert, le seul et l’unique King. Après un séjour de 4 ans à Cleveland, en parfaite synchronisation avec celui de LeBron James, l’athlétique guard a pu étudier Bron comme une science.

Il étale des faits très intéressants sur la plus grande star du circuit. D’abord, il affirme que James a un besoin constant de partager ses connaissances de basketball avec autrui, connaissances qu’il a en abondance.

« Ça pourrait être son plus grand super-pouvoir. Sa capacité à regrouper tout le monde sur la même page, c’en est presque effrayant. » déblatère Shumpert. « Il peut expliquer ce jeu à l’endroit et à l’envers. […] (Son QI de basketball) est incroyable. […] LeBron connaît le livre de jeux et le style de l’entraîneur adverse par cœur. »

C’est avec admiration et même un peu d’émerveillement que Shump décrit les prouesses de son ancien allier. Bref, il n’a certainement jamais eu de coéquipier avec une connaissance accrue du ballon orange comme celle de King James, et ça paraît même dans sa voix. Tout de même, on ne se rend pas à 8 finales consécutives sans un minimum d’expertise. Cette intelligence attribué à James par son ancien camarade lui aura valu son unique bague de championnat, en 2016.

Podcast