Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

COVID-19 : un March Madness à huis clos ?

Le March Madness est l’un des événements les plus attendus de l’année à travers le monde sportif. Étant réparti dans plusieurs villes à travers les États-Unis, cet événement a attiré près de 700 000 partisans en 2018. La possibilité de voir ce tournoi être disputé à huis clos a été soulevée par la National College Player Association (NCPA). 

C’est en premier lieu pour la santé et la sécurité des joueurs que l’organisation a fait cette demande qui se doit d’être évaluée par la NCAA. Les profits de l’événement se comptabilisent en milliards de dollars américains, année après année. Ce n’est donc pas une décision qui sera facile à prendre, malgré le fait que la plupart des revenus de la NCAA sont engendrés par les contrats de télévision.

La NBA doit également se préparer à faire face au virus, puisque quelques cas ont été répertoriés à travers les États-Unis, notamment en Oregon, là où il y a eu un décès récemment. CJ McCollum a d’ailleurs annoncé qu’il allait décliner les autographes jusqu’à nouvel ordre. 

En réaction aux événements, la NBA suggère d’éviter les contacts entre les mains des joueurs et des partisans, ainsi que d’éviter de prendre des objets tels que des crayons, des ballons ou des chandails provenant d’un partisan. Toutes ces actions ont pour but de limiter une possible transmission du virus dans le futur. Selon l’ampleur de la situation dans les prochaines semaines, des gestes pourraient être posés pour favoriser la sécurité des athlètes en vue du repêchage, mais il est encore trop tôt pour prendre des décisions.

1 – James Harden remporte un premier entre-deux :

Podcast