Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Terence Davis oublié aux «Rising Stars» ?

L’alignement des Raptors n’a pas été construit par le biais d’acquisitions sur le marché des joueurs autonomes, Masai Ujiri a plutôt bâti sa formation avec quelques échanges méticuleusement effectués et du repêchage intelligent. Certaines des pièces de l’équipe ont même été ajoutées dans l’ombre, après avoir été oubliées à l’encan. C’est le cas de Fred VanVleet en 2016 et, plus récemment, de Terence Davis II l’été dernier.

Impressionnant, athlétique et dynamique, Davis contribue avec constance pour Toronto. Mais a-t-il été oublié au match des « Rising Stars » ?

Visiblement, c’est l’avis que l’ancien joueur de la NBA, nouvellement assigné à l’analyse sur ESPN, Kendrick Perkins, a propagé sur la toile. En réponse, le jeune concerné y est allé d’un tweet plein d’humilité.

Notre Raptor est habitué d’être à l’écart des projecteurs, lui qui a évidemment été ignoré au repêchage de 2019 en sortant de l’université d’Ole Miss.

La question semble donc se poser ; Terence Davis, un gars du Mississippi, mérite-t-il vraiment sa place parmi l’alignement des États-Unis à l’événement des étoiles montantes?

Comme vous pouvez voir, plusieurs des honorés de l’alignement des USA méritent amplement leur poste. Miles Bridges, Devonte Graham, Tyler Herro, Jaren Jackson Jr, Ja Morant, Kendrick Nunn, Eric Paschall et Trae Young ont tous gagné leur rôle au travers de leur sueur et de leurs statistiques.

Cependant, Wendell Carter Jr, PJ Washington et Zion Williamson pourraient tous être remplacés par TD2 des Raptors si on se prêtait à l’exercice de comparaison.

Même si le phénomène Zion fait vibrer la NBA depuis les deux dernières semaines, le jeune Pelican n’a participé qu’à 5 rencontres cette saison. Toutefois, son addition au match des « Rising Stars » est simplement dû au facteur divertissement. Le nombre de yeux qui seront rivés vers la joute décuple à la seconde où Zion fait partie de l’événement.

De plus, il agit en tant que remplaçant pour Wendell Carter Jr qui devra probablement s’absenter avec une foulure sévère de la cheville. Ce dernier a connu une bonne campagne jusqu’à présent pour une équipe des Bulls qui en arrache, mais ce n’est rien d’époustouflant.

Certains pourraient affirmer que les 7.2 points et 3.4 rebonds par match d’un Davis qui s’enflamme en sortie de banc pour une équipe qui performe ont plus de valeur que les 11.7 points et 9.9 rebonds du sophomore des Bulls qui ne contribue pas toujours aux victoires des siens.

Il en va de même pour le power forward des Hornets de Charlotte, PJ Washington. Oui, ses chiffres sont supérieurs à ceux de la recrue de Toronto par environ 5 points et 2 rebonds par match. Par contre, Washington est sur le terrain pour presque 2 fois plus de minutes que Davis, et il en va de même pour Carter Jr.

L’argument pour TD2 est dur à faire, mais la différence pourrait prendre source chez les intangibles. Alors que les Raps ont présentement une fiche de 35-14, les clubs de Chicago et de Charlotte présentent plutôt des fiches de 19-32 et 16-32, respectivement. Le succès du We the North ne peut pas être facilement attribué proportionnellement à ses différents joueurs, mais Davis a une importance cruciale au banc de l’équipe qui lui, en retour, est indispensable aux réussites de la concession.

D’autres parts dans la NBA, Jaxson Hayes des Pelicans de la Nouvelle-Orléans se sent oublié lui aussi. Il l’a laissé savoir au monde entier et a même cru bon d’envoyer un message somme toute haineux envers l’état-major de la NBA.

Reste à voir si ses injures seront accueillies par une amende.

Le Match des « Rising Stars » aura lieu au United Center de Chicago le vendredi 14 février, soir de la Saint-Valentin. Les uniformes portés par les joueurs rendront hommage au défunt Kobe Bryant.

1 – Kyrie Irving dédie son incroyable performance à Kobe Bryant :

2 – Damian Lillard aussi explose :

3 – La puissance, l’athlétisme ; Zion :

Podcast