Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Kobe Bryant désirait mourir jeune

Kobe Bryant demeure sans équivoque le nom le plus populaire de la planète depuis dimanche dernier, la journée où il a perdu la vie tragiquement, amenant sa fille Gianna avec lui. Depuis que l’hélicoptère s’est écrasé au sol et que le Mamba s’est installé au ciel avec son cigare, les témoignages pleuvent sans arrêt. Les larmes coulent à flot partout sur le globe, tout le monde pleure cette grande vedette, qui a quitté cette terre trop tôt (41 ans).

Pour moi, un petit gars de l’Abitibi-Témiscamingue, Kobe était une idole, un modèle, une inspiration et celui que je voulais être. Son départ hâtif est aussi gros que le décès du King Elvis, rien de moins. C’est très intense. Tout le monde se souviendra d’où il était lors de son décès, c’est aussi fort que ça, Kobe. Ça me fait toujours mal…

Photo : Los Angeles Times
Crédit : Los Angeles Times

Bref, hier, les Lakers ont rendu hommage à son plus grand joueur, en direct du chaleureux Staples Center, où LeBron James s’est présenté pour offrir un discours. Le King a sorti un papier de sa culotte, mais finalement, il a utilisé son cœur et non le papier pour s’exprimer devant son public.

Des histoires à son sujet, il en pleut de part et d’autre. Plusieurs récits m’ont réellement marqué à son sujet, dont son désir d’être le meilleur. D’être un coup ou deux coups en avant de ses adversaires et même ses coéquipiers. L’un de ses meilleurs amis, Tracy McGrady, pourrait passer une nuit entière à jacasser du phénomène Mamba.

T-Mac a récemment précisé que Kobe Bryant désirait mourir jeune. What? Selon l’ancienne vedette du Magic, Bryant lui aurait confié son souhait de mourir jeune à plusieurs reprises ainsi que son désir fou d’être immortalisé comme le plus grand. Il hurlait sans arrêt que sa carrière serait meilleure que celle de Michael Jordan. Du grand Kobe, quoi!

Toujours en lien avec T-Mac… à l’époque où les deux avaient environ 18 ans, McGrady a lancé à Kobe : on s’entraîne demain matin, big? Kobe a décliné cette proposition en indiquant qu’on était l’été, qu’il fallait prendre une pause. Le lendemain matin, très tôt, McGrady se rend au gymnase… et qui est déjà en place en train de suer? Kobe Bryant. Il voulait être le meilleur et il prenait les moyens d’être en avance sur les autres.

Avant de quitter mon clavier, je dois vous faire part du petit chapitre Bryant/Iverson. En 1996, Allen Iverson a été le premier joueur sélectionné (Sixers), alors que Kobe Bryant, trois ans moins âgés que « I », a entendu son nom au 13e échelon. Les deux hommes sont devenus de bons amis et quelque temps à la suite de cet encan, Iverson est venu visiter les Lakers, puis, la veille de la joute, ils ont pris un moment pour casser la croûte. Une fois le souper digéré, Bryant est allé reconduire Iverson à son hôtel… et ça s’est terminé avec ce dialogue.

Hey, « I », que fais-tu?

Je vais clubber, et toi?

Je vais m’entraîner afin d’être prêt pour demain!

… ok!

C’était ça, Kobe.

J’ai plein d’autres histoires à son sujet parce que j’ai un document rempli le concernant, mais je dois éviter de dresser un chef-d’œuvre littéraire afin de ne pas vous essouffler. Sachez que pour moi, je le répète à outrance, Kobe était et restera un modèle d’état d’esprit, de fierté, de détermination, de caractère et de gagner à tout prix. Bref, le plus grand compétiteur que j’ai connu. #MambaMentality

Crédit : CNN

J’ai d’ailleurs reçu mon livre La Mentalité Mamba. Je cours parcourir ça!

Merci à Lil Wayne, qui a su rendre hommage au plus grand avec son dernier album sorti le 31 janvier. Un total de 24 titres et à la chanson numéro 8, il y a un silence de 24 secondes en l’honneur de Kobe. Good job!

Podcast