Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les BlackJacks d’Ottawa trouvent leur entraîneur-chef

Ça se concrétise à Ottawa. La plus récente addition au circuit de la CEBL vient tout juste d’établir qui sera l’entraîneur-chef de sa formation d’expansion. Les BlackJacks seront menés par nul autre qu’Osvaldo Jeanty.

La capitale canadienne a décidé d’y aller avec un produit local puisque Jeanty a déjà remporté sept championnats nationaux dans la région, au niveau universitaire. Il a gagné le titre à cinq reprises en tant que joueur au sein de l’alignement des Ravens de l’Université Carleton, et deux fois à titre d’entraîneur adjoint chez l’illustre club.

Le coach originaire d’Haiti est arrivé dans la région de la capitale nationale à l’âge de 6 ans, ne parlant que Créole. Il a rapidement adopté le français comme deuxième langue en même temps de déclencher une histoire d’amour avec le basketball, qui est devenu son sport de choix.

L’ancien point guard des Ravens a connu son lot de succès au fil de sa carrière. Non seulement est-il le seul athlète universitaire canadien à décrocher cinq championnats, mais il s’est aussi mérité en 2006 le trophée Borden Ladner Gervais décerné à l’athlète canadien masculin de l’année sur la scène collégiale.

« Les qualités d’Osvaldo comme entraîneur sont similaires à ses qualités en tant que joueur. Durant ses dernières années à Carleton, il était un leader. Les relations qu’il entretenait avec ses coéquipiers étaient très bonnes. Il sait ce que ça prend pour gagner. Il comprend aussi la réalité de nos futurs joueurs. Ces hommes évolueront en Europe durant l’hiver, avant de se joindre à nous pour la saison d’été. Il a lui-même vécu cette réalité, il n’y a pas si longtemps. C’est pourquoi il est un excellent candidat pour notre organisation. »

– David Smart, directeur général des BlackJacks

Son parcours lui a aussi permis de passer par l’équipe nationale du Canada. Cette opportunité l’a fait voyager jusqu’au Brésil pour faire compétition dans le cadre de certains des plus prestigieux tournois internationaux.

L’homme de 36 ans a effectué son premier bond vers le poste d’entraîneur grâce aux Guardsmen de l’organisation de Basketball Ontario en 2013. Ensuite, il a agi comme chef de banc des Griffons du Cégep de l’Outaouais de 2014 à 2016.

Ce n’est qu’après avoir fait ses preuves ailleurs que l’entraîneur s’est réuni avec son alma mater où il comblait le rôle d’entraîneur adjoint. Cette séquence de 3 ans derrière le banc des Ravens a porté ses fruits, Osvaldo Jeanty cède la barre avec deux championnats additionnels à son actif.

Crédit: BlackJacks d’Ottawa

Même si la concession des BlackJacks n’a toujours pas complété son effectif de joueurs, le club est entre de bonnes mains avec Jeanty comme chef d’orchestre et David Smart – ancien entraîneur-chef de Carleton – au poste de directeur général. On peut s’attendre à de grandes choses des BlackJacks à leur première campagne au sein de la CEBL. La saison sera lancée le 7 mai 2020 alors qu’Ottawa devra faire face à son premier adversaire, les River Lions de Niagara.

Pour plus de détails et pour les habitants d’Ottawa, de Gatineau et des environs, consultez le lien suivant : https://www.theblackjacks.ca/

1 – On se prépare pour l’affrontement Bucks-Hornets à Paris :

2 – Malcolm Brogdon devra s’absenter quelques joutes :

3 – Les Celtics pourraient jouer sans trois pièces importantes ce soir :

4 – LeBron James rend hommage à ses prédécesseurs :

6 – Les faits saillants de Spicy P pour la saison :

7 – 108 points en deux joutes pour Lillard… à voir!

Podcast