Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les 5 meilleurs candidats au titre de Joueur le plus Amélioré

Bien que la saison soit encore jeune, il est déjà possible de déceler plusieurs candidats légitimes au titre de Joueur le plus Amélioré, récompense qui gagne en popularité au courant des dernières années.

Voici donc les 5 joueurs les plus susceptibles de l’emporter en ce qui concerne la saison 2019-2020. Veuillez noter qu’ils ne sont pas classés d’une quelconque façon.

Devonte’ Graham

Le point guard des Hornets en est à sa deuxième année chez les professionnels, mais ce sont deux histoires complètement différentes qui narrent ses deux saisons. Tandis que l’une n’a été marquée que par quelque 4.7 PTS, 1.4 REB et 2.6 AST, voilà que la suivante présente des moyennes de 18.2 PTS, 3.5 REB et 7.4 AST, ce qui fait en ce moment de lui le meilleur joueur à Charlotte.

Brandon Ingram

À sa quatrième saison dans la ligue, le small forward des Pelicans semble enfin répondre aux attentes de « joueur étoile » qu’on lui avait collées à son arrivée dans la cour des grands. En effet, il produit maintenant 25.9 PTS, 7.4 REB et 4.0 AST par soirée de travail, ce qui représente une amélioration considérables par rapport aux années précédentes.

Pascal Siakam

Gagnant du trophée en 2018-2019, le power forward des Raptors pourrait passer à l’histoire en devenant le tout premier joueur à récidiver. C’est une tâche pouvant paraître ardue au premier regard, mais qui pourrait s’avérer réaliste si le Camerounais parvient à maintenir ses moyennes de 25.1 PTS, 8.6 REB et 3.9 AST.

Shai Gilgeous-Alexander

Produit canadien, le small forward du Thunder profite lui aussi de sa deuxième campagne pour faire des siennes à Oklahoma City. Il s’est surtout amélioré du côté offensif du ballon, lui qui a presque doublé son apport moyen en points pour afficher une production de 18.8 PTS, 4.8 REB et 3.1 AST.

Bam Adebayo

Le centre du Heat a quant à lui amélioré pratiquement toutes les facettes de son jeu, au point où certains experts l’incluent même dans la conversation du Joueur Défensif de l’Année. Le produit de l’université du Kentucky affiche présentement 13.8 PTS, 10.3 REB et 4.4 AST par rencontre.

Podcast