Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NCAA : faits saillants de la fin de semaine

La saison de basketball universitaire ne manque pas de piquant après une semaine haute en émotion pour la NCAA et ses partisans. Voici donc quelques faits saillants qui ont fait les manchettes au cours de la dernière fin de semaine d’activité.

La saga James Wiseman

La formation de Memphis et son entraîneur Penny Hardaway ont goûté à la médecine de la NCAA en ce qui à trait aux règlements qui encadrent les bénéfices des étudiants-athlètes. En effet, le freshman vedette James Wiseman a été sévèrement puni pour avoir aidé son entraîneur lors d’un déménagement, lui qui a été jugé inéligible par l’Association. Ceci dit, la décision a été portée en appel et une permission temporaire a été accordée au potentiel 1er choix du prochain repêchage. Bref, Wiseman est encore un membre des Tigers de Memphis pour l’instant, mais la saga n’est certainement pas terminée…

Payton Pritchard continue sa quête pour le Naismith

Peu nombreux sont ceux qui incluaient le joueur vedette des Ducks de l’Oregon Payton Pritchard dans leur liste de favoris au trophée Naismith, remis au joueur par excellence de la NCAA. Pritchard continue pourtant de démontrer qu’il est parmi les meilleurs joueurs du circuit universitaire américain avec des performances spectaculaires et, surtout, extrêmement constantes. Le guard de deuxième année se frottera à des joueurs d’expérience en Cassius Winston (Michigan State) et Markus Howard (Marquette), mais il ne fait aucun doute que Pritchard peut rivaliser avec les meilleurs du circuit dans la lutte pour le Naismith, lui qui ne semble jamais prendre de soirée de repos.

Nouvelle identité à Duke?

Qui dit Duke dit usine à talent, mais il semblerait que la troupe de Coach K. se soit trouvé une identité particulière cette saison. En effet, les Blue Devils connaissent un excellent début de saison, et ce, non pas en raison de leur talent mais bien grâce à leur profondeur. Il s’agissait du tendon d’Achille de l’édition 2018-2019 alors que le trio Barrett-Zion-Reddish manquait d’aide, mais ce problème semble réglé cette année. Les cinq joueurs de l’alignement partant présentent tous des moyennes de points par match supérieures à 10 et la deuxième unité est amplement plus utilisée que l’année dernière, ce qui devrait porter ses bénéfices en fin de saison.

Podcast