Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Karim Mane : le Québécois au brillant avenir

Si le nom de Karim Mane ne vous est toujours pas familier, tâchez de ne pas l’oublier. Véritable prodige du basketball, le Québécois a tous les outils pour se rendre aussi loin qu’il le voudra dans ce sport.

Né au Sénégal, il a immigré au Québec avec sa famille, à l’âge de sept ans. Ce n’est que cinq années plus tard qu’il commença à jouer au basketball, décrivant d’ailleurs sa première expérience avec un ballon comme un coup de foudre instantané.

Ayant d’abord peaufiné son jeu en division 2, avec l’école secondaire Gérard-Filion, puis avec Pagé Basketball, programme ayant notamment formé l’ancien joueur de la NBA Samuel Dalembert, Mane évolue aujourd’hui sur une plus grande scène.

Le point guard de 6 pieds 5 pouces vient de compléter sa troisième année avec les Cheetas du Collège Vanier, qu’il a, grâce à ses performances, mené jusqu’à une fiche parfaite de 16-0 ainsi qu’à une victoire du championnat provincial.

Andy Hertzog, entraîneur-chef du programme de l’école depuis maintenant 32 ans, a déclaré ne jamais avoir vu de développement aussi exponentiel que le sien.

Il est toutefois loin d’être le seul à être impressionné par ce que l’athlète de 19 ans propose, alors que ce dernier a été approché par plus d’une trentaine d’universités américaines, en plus de huit équipes de la NBA.

Parmi ces trente écoles, seules dix figurent toujours dans la course, et c’est s’il décide de joindre les rangs de la NCAA, car il pourrait également se rendre éligible au repêchage de 2020.

Celui qui a fait partie de l’équipe nationale canadienne des moins de 19 ans a donc plusieurs options qui s’offrent à lui, mais une chose est sûre ; il est engagé dans la voie du succès.

1- Diallo!

2- La chute des Warriors se poursuit.

3- Wow, CP3.

Podcast