Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Soirée désastreuse pour les Warriors

C’est suivant une défaite de 120-92 que les Warriors de Golden State commencent quelque peu à s’inquiéter. De l’autre côté de la médaille, le Thunder semble être en meilleure position que prévu après un effort de qualité de la part de tout son alignement.

Alors que la dynastie défraîchie des Warriors s’écroule partiellement, on se demande s’il faut sonner l’alarme où si la brillance de Curry peut continuer de garder le bateau à flot. Par contre, les partisans des Warriors peuvent être certains que des ajustements devront être apportés à la formation de Steve Kerr.

L’offensive d’Oklahoma City épaulée par Chris Paul ressemblait à un engin bien huilé ce soir. Une part du crédit peut être attribuée au meneur d’expérience, connu pour son brio de distribution du ballon, que la concession du Thunder est allée chercher en échangeant Russell Westbrook cet été.

Toutefois, la clé du succès a été la diversité des marqueurs. L’équipe a prouvé que son effectif n’était pas dénudé de marqueurs potables. En effet, 5 joueurs ont récolté 10 points ou plus dans l’effort victorieux. Il ne faut pas faire de prédictions prématurées au mois d’octobre, mais si la chimie du Thunder continue de s’améliorer, tout comme les talents de Shai Gilgeous-Alexander, Terrance Ferguson et Hamidou Diallo, la franchise du sud-ouest pourra s’ajouter à la longue liste d’équipes qui tenteront de se faire une place en éliminatoires de l’Ouest.

  • Dennis Schroder : 22 PTS, 8 REB, 6 AST
  • Danilo Gallinari : 21 PTS, 1 REB, 1 BLK
  • Shai Gilgeous-Alexander : 19 PTS, 9 REB, 4 AST
  • Terrance Ferguson : 13 PTS, 2 REB, 4 AST
  • Chris Paul : 10 PTS, 3 REB, 2 AST
  • Steven Adams : 8 PTS, 9 REB, 3 AST

Pour les nouveaux habitants de San Francisco, tout n’est pas aussi rose. Les malheurs ne cessent de s’abattre sur les Warriors qui devaient jouer non seulement sans Klay Thompson – qui devra s’absenter pour l’année – mais aussi sans les services de leur joueur avant le plus compétent, Kevon Looney.

Les lacunes de Golden State sont aujourd’hui plus apparentes que jamais. Alors qu’en préparation pour la campagne plusieurs croyaient que cette formation avait encore la chance de faire partie de l’élite de la NBA, on voit maintenant que Steph Curry, D’Angelo Russell et Draymond Green ne seront pas suffisants. Un banc potable est nécessaire si on souhaite compléter les trois étoiles du club. Lorsque Glen Robinson III et Marquese Chriss figurent au sein de l’alignement partant, il y a un problème.

Des solutions devront être apportées à San Francisco pour remédier au problème flagrant de profondeur. Cependant, on devra peut-être attendre à la date limite des transactions pour voir du changement concret. D’ici là, on peut se poser plusieurs questions, sans toutefois sonner l’alarme.

Même si les champions de 2018 ont tiré le ballon mollement à seulement 33% de réussite, il serait insensé de s’attendre à ce genre de performance à tous les soirs.

Peu importe les maux des Warriors, l’organisation exceptionnelle et la grandeur de Steph Curry sauront rediriger l’équipe vers le droit chemin. Les fans du bleu et or espèrent tout de même que l’année de déménagement à San Francisco ne sera pas gâchée par l’absence de l’équipe en séries, donnant raison à Charles Barkley.

1 – Kristaps du centre-ville:

Podcast