Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dwane Casey n’est pas jaloux du titre des Raptors

L’ancien entraineur-chef des Raptors, Dwane Casey, n’éprouve aucune rancune envers les succès de la formation torontoise. Il est heureux pour la franchise et ça le motive pour la suite de sa carrière avec les Pistons.

Après sept ans à la barre des Raptors, Casey s’est vu mettre à la porte en mai 2018, juste après avoir été nommé entraineur de l’année. Nick Nurse, qui était assistant à l’époque, a pris son poste. On connait la suite, Toronto a remporté les grands honneurs sans Casey et DeMar DeRozan, mais avec Nurse et Kawhi Leonard.

« Je pense que tout le monde pensait que je serais: « Malheur à moi. » Mais j’ai jeté un œil sur la question. Cela a renforcé ce que je faisais. Et ce groupe a surmonté la bosse et l’a terminée », a raconté Casey à Michael Lee de The Athletic.

Celui qui est maintenant à la barre des Pistons de Détroit remarque que l’équipe garde des stratégies similaires et il est fier de cela.

« La base, ce que nous construisions, comment je la construisais, était bonne. Exécuter la même attaque, la même défense, la même philosophie, les mêmes choses que nous avons construites là-bas pendant sept ans, cela m’a enthousiasmé. J’étais heureux pour les joueurs, pour le pays et pour l’équipe. Cela m’a vraiment stimulé, que ce que nous faisions fût juste. C’est ce que j’ai retenu, plus que de la jalousie. »

Il souhaite évidemment apporter la même recette du succès à Détroit.

« C’est ce que je veux faire ici. C’est pourquoi le propriétaire des Pistons, Tom (Gores), m’a confié un contrat à long terme pour construire ici, et c’est ce que nous sommes sur le point de faire. »

Casey affrontera son ancienne équipe tôt dans la saison à Toronto le 30 octobre. Il a présentement une fiche parfaite en trois occasions face aux Raptors. Tous les matchs étant chaudement disputés, ne se terminant jamais par un écart de plus de cinq points.

1- Buddy Hield vient de s’entendre pour quatre ans avec les Kings.

Podcast