Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nick Nurse critique les efforts de Stanley Johnson et Rondae Hollis-Jefferson

Dans un article paru sur le site de TSN mercredi dernier, Josh Lewenberg a rapporté que Nick Nurse était insatisfait par le manque d’effort de Stanley Johnson et Rondae Hollis-Jefferson du côté défensif depuis leurs arrivées à Toronto.

Après avoir vu Kawhi Leonard et Danny Green quitter Toronto en tant que joueurs autonomes cet été, Masai Ujiri et Bobby Webster ont cherché à combler le vide laissé par les deux joueurs de qualité autant offensivement que défensivement.

Les dirigeants des Raptors ont donc fait l’acquisition de Johnson et Hollis-Jefferson dans le but de répondre à certains besoins de l’équipe. Les deux jeunes joueurs, respectivement âgés de 23 ans et 24 ans, ont certes énormément de potentiel, mais ils ont tous deux manqué de constance dans leurs courtes carrières dans la ligue.

Le titulaire au poste de small forward devrait n’être nul autre que le jeune Anglais OG Anunoby, lui qui revient d’une saison compliquée ponctuée de blessures et de moments difficiles hors du terrain. Les deux nouveaux venus à Toronto pourraient s’emparer des minutes libres dans la rotation de Nurse, mais ils devront prouver qu’ils les méritent.

Pour l’instant, l’entraîneur-chef de la franchise torontoise est loin d’être impressionné par les efforts de Johnson et Hollis-Jefferson. Selon lui, les deux hommes ne jouent pas avec assez d’intensité, et ce surtout du côté défensif. Nurse se dit très insatisfait de leurs performances au camp d’entraînement et pendant la présaison. 

« Non, non, non », a répondu Nurse lorsqu’il s’est fait demander si les deux nouvelles acquisitions des Raps s’intégraient bien à l’équipe. « Ils n’ont pas compris A) l’intensité avec laquelle nous jouons et B) notre système, mais aussi que la défense est une priorité pour eux. Nous avons du travail à faire avec ces deux-là. Je leur ai dit qu’il y avait quelques places de libres. Mardi, il y aura quelques places de libres si quelqu’un les veut. Je leur dis sans cesse qu’ils doivent me démontrer qu’ils vont jouer de la défense et qu’ils vont jouer avec de l’intensité, mais aussi qu’ils comprennent nos couvertures. Après, peu importe ce que tu fais de l’autre côté du terrain, tu auras des opportunités simplement parce que tu partages le terrain avec certains joueurs. Les opportunités viendront à toi. Tu n’as pas besoin de dépenser 95% de ton énergie à essayer de trouver ton prochain tir. Cela ne va pas t’aider à être sur le terrain en ce moment. On a donc du travail à faire. Nous devons trouver quel joueur va rapidement s’incorporer au groupe du côté défensif. »

Si Rondae Hollis-Jefferson et Stanley Johnson n’arrivent pas à bientôt changer la perception que leur nouvel entraîneur a d’eux, ils pourraient se retrouver au fond du banc tout au long de la saison. 

1- Quelle passe de LBJ!

2- McGee ne cessera jamais de nous surprendre.

3- La dernière couverture du magazine Slam:

Podcast