Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

3 dossiers à surveiller chez les Spurs en 2019-2020

En attendant la saison régulière, AlleyOop Québec vous offre un compte-rendu quotidien des 30 équipes de la NBA, avec trois dossiers à surveiller au courant des prochains mois.

Les Spurs ne sont plus dans leurs belles années. Ils sont cependant présents dans les séries depuis la saison 1997-1998. Ça fait donc plus de 20 ans que San Antonio n’a pas raté les éliminatoires. Est-ce qu’on pourrait assister à une première en plus de 20 saisons pour l’équipe du Texas ?

1. L’impact de DeMar DeRozan

DeRozan ne rajeunit pas, il a de la difficulté au tir dans les dernières saisons et il en est à sa dernière saison obligatoire avec les Spurs. Il possède un player option pour la saison 2020-2021. Le sort des Spurs repose en partie sur lui. La saison dernière, l’Américain a marqué 21,2 PTS par match, en plus d’accumuler 6,0 REB et 6,2 AST. Ces deux dernières statistiques sont nettement supérieures à ses moyennes en carrière.

 Le seul hic : DeRozan n’a tiré qu’à 15,6 % à 3 points la saison dernière. C’est ce qu’il doit améliorer pour devenir une véritable menace partout sur le terrain. L’offensive passe généralement par lui, mais la montée des jeunes devrait lui retirer du poids des épaules.

2.L’évolution des jeunes

Les jeunes sont en pleine éclosion à San Antonio. Dejounte Murray, Lonnie Walker et Derrick White sont les trois joueurs à surveiller de près cette année. C’est un beau mélange entre vétérans et jeunes que possède Gregg Popovich. 

Murray devrait obtenir plus de temps de jeu cette saison, lui qui jouait environ 17 minutes par match la saison dernière. Walker, quant à lui, intègre une rotation qui a bien besoin de talent pur sur le banc. Il n’a joué que 17 matchs la saison dernière en raison de son état de santé. Une chirurgie au genou l’a tenu à l’écart pour une grande partie de la saison. White en a surpris plus d’un lors du camp des États-Unis. Il espère pouvoir transmettre l’expérience de cet été à son jeu durant la saison.

3. Une 23e participation en séries consécutives ?

Pour les Spurs, l’objectif est clair : atteindre les séries éliminatoires pour une 23e fois consécutive. Le défi sera de taille. L’équipe est pratiquement restée la même, mais plusieurs équipes de l’Ouest se sont améliorées. 

Si Aldridge et Mills offrent suffisamment d’aide à DeRozan, et que les jeunes commencent à éclore, les Spurs pourraient se qualifier pour le tournoi printanier. Popovich peut rendre n’importe quelle équipe de la ligue plus compétitive lorsqu’il est l’entraîneur. C’est ce qu’il tentera de faire encore une fois cette année.

Podcast