Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bradley Beal et les Nuggets: un mariage parfait?

Bradley Beal est un joueur de choix dans la NBA. Il est un marqueur né qui peut changer l’allure d’un match à lui seul. En ce moment, il est avec les Wizards de Washington. Ce dernier se retrouve sans son coéquipier et joueur étoile, John Wall, pour la saison, ce qui affecte l’équipe sur le moment présent pour une place en séries éliminatoires. Le mieux pour l’arrière serait de changer d’adresse et d’être avec une équipe compétitive pour remporter les grands honneurs.

Une équipe idéale serait comme mentionné dans le titre, les Nuggets. Ceux-ci ont des éléments en banque pour faire un échange de cette ampleur et il ne leur manque qu’une seule chose pour être une équipe à prendre au sérieux: plus de star power.

Ils ont l’un des meilleurs pivots de la ligue en Nikola Jokic, il est même selon certains analystes prêt à être considéré pour le trophée de MVP. Jokic est l’un des meilleurs passeurs à son poste de l’histoire. Avoir une cible comme Bradley Beal après un rebond rajouterait facilement quelques points à leur machine offensive.

Il faut aussi parler du duo terrifiant que deviendrait Beal avec un meneur de jeu comme Jamal Murray. La défense ne serait assurément pas leur point de dominance mais les deux peuvent marquer à tout moment et de partout. Avec une bonne répartition du ballon, les deux prendraient des tirs plus efficaces qui feraient remporter grand nombre de matchs aux Nuggets, surtout en séries éliminatoires.

Denver a l’effectif le plus profond de la ligue mis à part peut-être les Clippers ou les Lakers. Gary Harris, Will Barton, Paul Millsap, Malik Beasley et Monte Morris sont tous des joueurs qui seraient propices à être échangé dans une transaction pareille en plus de quelques choix au repêchage. Il y aurait toujours Michael Porter Jr mais il faut douter que les Nuggets soient prêts à se départir d’un joueur pareil, même chose pour Bol Bol.

Les Nuggets ont tout ce qu’il faut pour performer en saison régulière mais il leur faut un brin de talent additionnel pour percer plus loin lors du calendrier d’après-saison. Beal a maintenant 26 ans et nous nous devons croire qu’il ne veut pas passer une autre saison à exceller sans voir de résultats concrets. Changer d’adresse semble sa seule option et celle des Wizards aussi, qui gâche présentement le talent d’une étoile. La saison dernière, Beal a cumulé 25.6 points par match en plus d’afficher 5 rebonds et 5.5 passes décisives. Les Wizards ont tout de même terminé au 11ième rang dans l’Est avec une fiche de 32 victoires et 50 défaites.

Podcast