Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

3 dossiers à surveiller chez les Nuggets en 2019-2020

En attendant la saison régulière, AlleyOop Québec vous offre un compte-rendu quotidien des 30 équipes de la NBA, avec trois dossiers à surveiller au courant des prochains mois.

1- Le Joker

Il serait complètement fou de ne pas débuter cet article en parlant de Nikola Jokic, véritable atout des Nuggets sur le plan offensif. Repêché au 42e échelon en 2015, le centre originaire de la Serbie a connu une excellente progression saison après saison. Il risque de causer énormément de dégâts s’il maintient un tel rythme de progression, lui qui a terminé au quatrième rang du scrutin pour le titre de Joueur par Excellence l’an dernier.

Sans aucun doute le big man doté de la meilleure vision du jeu à sa position de toute la ligue, Jokic possède un arsenal offensif varié qui lui permet de travailler les défensives adverses de manière polyvalente et parfois imprévisible. Sa production moyenne de 20.1 PTS, 10.8 REB et 7.3 AST lui a permise d’être élu pour la première fois de sa carrière au sein de la première équipe-type de la NBA, distinction qu’il est toujours en mesure de recevoir cette année.

2- Deux grosses recrues

Michael Porter Jr. reviendra au jeu après près de deux ans d’absence cette année. Celui qui était originalement classé dans le top 3 en vue de l’encan 2018 a glissé jusqu’au 14e choix – détenu par les Nuggets – suite à une saison marquée par une sévère blessure au dos. N’ayant disputé que trois matchs au niveau collégial et aucun chez les pros, Porter Jr. manque d’expérience.

Toutefois, s’il parvient à retrouver sa forme d’antan, le small forward pourra très probablement avoir un impact positif immédiat sur sa formation.

Vient ensuite le tour de Bol Bol, recrue qui a connu un traitement semblable à celui de MPJ. Alors que certains voyaient le centre percer le top 10, on a dû attendre jusqu’au 44e choix de la séance de repêchage 2019 afin d’entendre son nom prononcé au micro.

Encore une fois, c’est une question de risques de blessure. Atteint au pied gauche en décembre dernier, le colosse de 7 pieds 2 pouces n’a pas foulé le terrain dans le cadre d’un match depuis. Reste tout de même que comme son coéquipier, Bol est capable d’apporter une solide contribution à Denver s’il réussit à maintenir son état de santé à un niveau raisonnable.

3- Capitaliser en séries

Depuis l’entrée en poste de Mike Malone, en 2015-2016, la fiche cumulative des Nuggets s’améliore saison après saison. L’an dernier, la troupe a présenté un dossier de 54 victoires contre 28 défaites, ce qui leur a valu le second rang au classement de la conférence Ouest.

Les hommes de Malone ont ainsi pu se qualifier pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2013, pour néanmoins y perdre face aux Trail Blazers de Portland au deuxième tour. Il va donc leur falloir garder le rythme même après avril s’ils espèrent approcher la gloire de près ou de loin, surtout dans une NBA où la compétitivité sera de nouveau mise de l’avant.

Podcast