Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lou Williams veut accorder un vote aux joueurs pour les prix NBA

C’est en réponse à un tweet de Nick Young que Lou Williams a remué l’univers basketball qu’héberge Twitter. En utilisant la plateforme, le 6e Homme de l’Année a, à nouveau, soulevé une question d’importance dans la NBA : est-ce que les joueurs de la ligue devraient avoir le droit de voter pour les prix officiels?

Joueur le plus Utile, Joueur Défensif par Excellence, Joueur le plus Amélioré, 6e Homme de l’Année, Recrue de l’Année et Entraîneur-chef de l’Année. Ce sont là les plus prestigieux honneurs accordés individuellement à la fin de chaque calendrier régulier de l’association. Depuis toujours, les électeurs responsables de distribuer ces prix sont constitués de membres sélects des médias, toutes des personnes en mesure de faire un sélection réfléchie.

Toutefois, depuis un certain moment, les joueurs ont démontré le désir de vouloir participer à ces élections annuelles. Certains pensent même qu’on leur enlève leur voix en les empêchant d’évaluer leurs pairs de la sorte.

Après tout, ne sont-ils pas les mieux placés pour juger du talent de leurs coéquipiers et adversaires?

C’est entre autres pourquoi la NBPA et la NBA ont instauré les Player’s Voice Awards en 2015, ils sont une tradition depuis. Le problème réside dans le fait que ces prix ne sont pas près d’être aussi reconnus que les considérations officielles distribuées par la NBA. Les catégories suivantes sont celles qui sont inclues dans le cadre des Player’s Voice Awards : Le plus difficile à défendre (James Harden), Le facteur X (Lou Williams), Le champion des chaussures (PJ Tucker), Le défenseur par excellence (Rudy Gobert), Le meilleur retour (Gordon Hayward), M. Clutch (Kevin Durant), Le plus respecté (Dwyane Wade et Dirk Nowitzki), Le meneur de la nouvelle école (Luka Doncic), Le MVP (Giannis Antetokounmpo), Le meilleur hustle à l’extérieur du terrain (Lebron James), Le plus « frais » (Russell Westbrook), Le champion du peuple (Lebron James) et La colonne vertébrale de l’équipe (30 joueurs).

Oui, ça en fait beaucoup. L’une de ces récompenses qui saute aux yeux est celle de MVP. Le Joueur le plus Utile, Giannis Antetokounmpo, est le même selon les médias et selon les joueurs. Pourtant, Lou Williams a énoncé ses propos en réponse à un tweet de Nick Young qui insinuait que James Harden aurait dû être nommé MVP de la saison 2019-2020. Voilà déjà une faille dans l’argument du Clipper. De plus, si les athlètes de la ligue devenaient aussi des électeurs, certains prix risqueraient de ne pas se faire distribuer équitablement étant donné que certains joueurs pourraient voter de façon subjective plutôt que pour celui qui se mérite véritablement le trophée. Nous savons qu’il y a une panoplie d’amitiés au sein et à travers la NBA qui transcendent les frontières d’équipes et qui pourraient donc fausser les résultats.

Malgré tout, un droit de vote accordé aux joueurs pourrait bien être institué, l’option n’est pas insensé. Qui sait? On pourrait même voir une fusion des Prix de la NBA et des Player’s Voice Awards. Cependant, beaucoup de chemin est encore à faire et plusieurs lacunes existent toujours dans ce plan avant d’en arriver là mais si la NBA et la NBPA arrivent à travailler en concert, un tel but pourrait un jour être atteint.

Podcast