Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

OG Anunoby: Le facteur X

La saison suivant un championnat dans la NBA est habituellement suivie d’une vigoureuse défense du titre de la part des champions. Pour les Raptors de Toronto, malheureusement, il sera un peu plus difficile de récidiver avec Kawhi Leonard envolé pour la Californie. Masai Ujiri et l’organisation des Raptors se retrouvent donc dans une position embêtante, faut-il commencer à reconstruire l’équipe pour le futur ou essayer de soutenir cette excellence? Dans les deux cas, OG Anunoby fait partie du plan et son niveau de contribution en 2019-2020 risque de déterminer beaucoup de choses pour sa franchise.

La victoire en Finale face aux Warriors de Golden State avait un goût si doux pour les Raptors et tous leurs partisans qui attendaient ce moment depuis longtemps. L’effort collectif de l’équipe a porté fruit et le résultat était amplement mérité. Pour OG Anunoby, par contre, le goût de la victoire est un peu plus amer que pour ses coéquipiers.

L’ailier n’a pas pu se vêtir de son maillot pour aider son club en séries éliminatoires. En fait, OG n’a été sur le terrain que pour 67 joutes, seulement 6 fois sur la formation partante. Comparativement, le jeune joueur avant faisait partie de l’alignement de départ pour 62 rencontres lors de sa première saison chez les pros en 2017-2018. Sa moyenne de minutes par match n’a pas changé et ses statistiques sont restées très similaires d’une année à l’autre, avec une légère chute en efficacité.

Statistiques OG Anunoby
Crédit: Basketball Reference

Sur le terrain, son impact se faisait moins sentir avec Kawhi Leonard comme small forward principal, le bond qu’on s’attendait à voir n’est simplement pas arrivé. Ce n’était pas une saison facile pour Anunoby à l’extérieur du terrain non plus. Une opération pour une appendicite aigu a été la raison primaire de son retrait du jeu en fin de calendrier régulier et certaines tragédies ont même frappé sa famille.

Son père, Ogugua « OG » Anunoby Sr., est décédé tard au mois de septembre 2018. La catastrophe est arrivée à un moment inopportun pour sa carrière, aussi, parce que c’est à ce moment que Kawhi Leonard et Pascal Siakam ont pris les places qu’Anunoby aurait voulu occuper aux positions 4 et 5. Le deuil du natif de l’Angleterre a été difficile et ne l’a pas permis de participer en présaison, l’empêchant de défendre sa place sur le starting five.

Oui, c’était ce genre d’année pour le sophomore, plusieurs blessures mineurs et des absences pour « raisons personnelles » ont été couronnées par l’appendicite qui a complètement saboté son développement.

Regard vers l’avenir

Maintenant que ses tracas sont laissés derrière et que la position d’ailier est disponible, quel rôle prendra OG à sa prochaine campagne?

Même si les Raptors ne sont plus de réels prétendants au titre, si Nick Nurse laisse son bassin de talent s’épanouir, Toronto pourrait en choquer plus d’un. Pascal Siakam est évidemment au cœur des discussions lorsqu’on parle du futur de Toronto, grâce à son effort remarquable en séries. Cependant, OG est aussi prêt à connaître une amélioration prodigieuse avec plus de responsabilités sur le terrain. Son potentiel est énorme mais repose sur plusieurs contingences. Si les astres s’alignent, qui sait, le trophée de MIP pourrait résider au Scotiabank Arena pour une deuxième année consécutive.

En lui souhaitant d’avoir une campagne pleine de santé et exempt de blessure, OG se doit tout de même absolument de prendre avantage de l’opportunité qui se présente à lui. Aux côtés de Lowry, Powell, Siakam et Gasol sur l’alignement de départ, il aura plus d’espace et beaucoup plus de chances de développer ses habiletés.

Certaines des compétences que OG Anunoby possède déjà incluent un athlétisme incroyable, plusieurs atouts défensifs, un tir extérieur fiable et de la longueur. Toutefois, il a plusieurs qualités qui nécessitent encore beaucoup de travail.

Premièrement, si Nick Nurse désire lui donner le ballon plus souvent, OG doit travailler énormément sur son maniement et son dribble. S’il fait de grandes enjambées dans ce domaine, son athlétisme unique pourrait faire de lui un type de point forward, comme Lebron James et Ben Simmons et comme Pascal Siakam est déjà capable de le faire pour les Raps. La formation torontoise serait redoutable avec deux ailiers forts à bonne vision, capables de mener les fastbreaks et certaines possessions offensives.

OG devra aussi travailler ses paniers générés en isolation. Cet atout pourrait très bien être la clé de son succès. Il travaille sur cette compétence depuis longtemps mais n’en fait pas vraiment usage lors de matchs de la NBA, préférant marquer de façon « off ball ». 2019-2020 sera sa chance de se démarquer en situations d’un contre un, il devra maîtriser l’art d’utiliser sa force et sa taille (6 pieds 8 pouces) prêt du panier ainsi que sa vitesse quand il fera face à des big men plus lents au périmètre. L’évolution de son jeu d’isolation ira de pair avec son maniement du ballon.

De plus, son tir extérieur et ses notions de base défensives peuvent toujours être perfectionnés, avant qu’il ne soit un joueur complet. Toutefois, quand ces cases auront été cochées, OG Anunoby pourrait non seulement être considéré comme l’un des plus gros vols du draft de 2017, mais on pourrait commencer à parler de lui comme une potentielle étoile dans la NBA, tout comme son ami Spicy P.

L’imminente saison des Raptors est peut-être enveloppée de mystère, mais si le jeune OG augmente la cadence, la franchise championne pourrait poser de gros problèmes dans l’Est, à nouveau. Son amélioration pourrait même faire pencher la balance entre une reconstruction et une poursuite de championnat.

1 – Le step back qui marquera la mémoire de plusieurs:

Podcast