Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Jeremy Lin poursuivrait sa carrière en Chine

Le point guard champion d’origine chinoise pourrait retourner en Asie pour continuer l’évolution de sa carrière de basketball professionnel. Selon Sonx Xiang, un journaliste chinois, Lin serait engagé dans des négociations avec les Ducks de Beijing, une équipe de la CBA (Chinese Basketball League).

Depuis les semaines de la Linsanity en 2012, Jeremy Lin a toujours eu un rôle moindre au sein des formations qu’il complétait. À l’exception des Knicks de New York et des Rockets de Houston, toutes les escales du meneur l’ont vu contribuer en tant que deuxième point guard et même en tant que troisième. C’était le cas aux Raptors de Toronto, même si Lin a été sacré champion de la NBA aux côtés de Kawhi Leonard, Kyle Lowry et Pascal Siakam, il n’a pas couru le parquet pour une seule minute lors des Finales de 2019. Fred VanVleet avait le rôle de meneur de réserve dans l’effectif de Nick Nurse, reléguant J-Lin aux oubliettes et remettant même sa carrière en question.

Le garde trentenaire de 6 pieds 3 pouces a connu une période sombre cet été et avait ses doutes concernant la NBA. Il a avoué croire que la ligue l’avait « abandonné ». Avoir une fonction de plus en plus restreinte ne lui satisfaisait pas et chaque jour qui passait lors du marché des joueurs autonomes sans recevoir d’offres de clubs NBA le rendait progressivement plus malheureux.

Après avoir « frappé le fond du baril », Lin a visiblement décidé de ne pas abandonner et de poursuivre sa passion outremer. Avec une équipe de la CBA comme les Ducks de Beijing, le meneur aura la chance d’être une star, d’avoir un rôle dominant et d’être aimé des partisans, toutes des réalités qui lui ont été arrachées par la NBA.

Selon Tomi Eduardo, une source non-vérifiée, l’entente serait même finalisée entre Lin et les Ducks. Il n’y a cependant aucune façon de confirmer l’information, en ce moment.

Jeremy Lin a moyenné 7 PTS et 2.2 AST en 23 parties de calendrier régulier à Toronto, mais seulement 1.1 PTS en séries éliminatoires. Sa meilleure campagne en carrière est venue en 2011-2012 chez les Knicks alors que le garde a affiché les statistiques suivantes: 14.6 PTS, 6.2 AST, 3.1 REB et 1.6 STL par match en tirant le ballon à 44.6%.

1 – Morritz Wagner est coupé de la formation allemande:

Podcast