Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’équipe américaine aurait perdu contre des joueurs de la G-League

Depuis plusieurs semaines, nous savons qu’un grand nombre d’athlètes de la NBA ont décidé de ne pas participer aux efforts des États-Unis lors de la Coupe du Monde de la FIBA, il en va de même pour le Canada. La perte de noms comme ceux de James Harden, Anthony Davis et plus récemment Kyle Lowry et Marvin Bagley III auront un impact sur la performance des Américains sur la scène internationale. Certainement, l’équipe ne constitue pas le mastodonte qu’elle aurait pu devenir plus tôt cet été, mais son effectif est tout de même formé de jeune talent exceptionnel. Sera-t-il toutefois suffisant pour vaincre les équipes nationales de la Serbie, de l’Australie ou même de l’Espagne? La logique voudrait que oui mais un récent match d’entraînement contre des athlètes de la G-League pourrait créer certaines inquiétudes.

Selon Mike Trudell, un journaliste suivant les Lakers, une collection de joueurs de la ligue de développement de la G-League et d’équipes internationales auraient défait la formation masculine des États-Unis. Sur le terrain en fin de match, la troupe américaine avait Kemba Walker, Donovan Mitchell, Harrison Barnes, PJ Tucker et Brook Lopez, toutes d’excellentes pièces pour leur club respectif en NBA.

Menée par Jeff Van Gundy, l’équipe « non annoncée » aurait démontré un « grand effort » dans leur victoire face à Team USA, selon Mike Trudell. Voici la liste des joueurs faisant partie du groupe improbable.

Liste de joueurs ayant battu l'équipe américaine en pratique

La majorité de ces noms est inconnue du grand public et, outre Justin Anderson, aucun d’entre eux n’est bien établi dans la NBA encore. Parmi l’inventaire à la disposition de Jeff Van Gundy, on retrouve même quelques joueurs d’outremer comme Scottie Hopson des Breakers de la Nouvelle-Zélande, un club de la NBL en Océanie.

C’est plutôt étonnant qu’une équipe d’un niveau visiblement inférieur ait pu l’emporter contre Kemba Walker et compagnie, par la marque de 36-17, en prime.

Pour les supporters des États-Unis, pour Gregg Popovich et son groupe d’entraîneurs ainsi que pour le programme de basketball USA au complet, cette défaite en pratique peut semer un peu d’angoisse. L’équipe américaine n’a pas fait ses coupures finales afin de rogner l’alignement à seulement 12 joueurs en vue du tournoi, il y a donc encore du chemin à faire avant que l’effectif soit fin prêt à être déployé en Coupe du Monde. Walker, Mitchell, Lopez, Brown et le reste de l’équipe n’ont pas eu le temps de jouer une foule de minutes de jeu ensemble pour développer une certaine chimie. Cependant, malgré l’allure préoccupante de son état présent, l’équipe est toujours la favorite au titre de champions du monde de la FIBA.

Cette défaite mineure n’empêchera pas la formation américaine de se rendre en Chine le 31 août prochain pour prendre part au championnat mondial de basketball, jusqu’au 15 septembre. Les États-Unis font partie du groupe E qui inclut le Japon, la République Tchèque et la Turquie.

1 – Vince Carter ne fera pas de dernière apparition lors du concours de dunks:

2- Ja Morant aura la note de 79 dans NBA 2K20:

3 – Le jeu a aussi annoncé des nouvelles formations historiques:

Podcast