Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La NCAA limite le pouvoir des agents

La NCAA a décidé de rendre la tâche plus difficile aux agents qui désirent représenter des athlètes universitaires éligibles pour le repêchage. Plusieurs nouvelles obligations ont été ajoutées aux règles imposées aux agents. Parmi ces régulations, une en particulier fait énormément de controverse auprès des joueurs de basketball de la NBA et du circuit NCAA.

Les agents potentiels se doivent maintenant d’être certifiés par la NBPA (l’association des joueurs de la NBA) depuis au moins trois ans, d’avoir une assurance responsabilité civile professionnelle et se devront de soumettre leurs applications avant le 30 septembre précédent le repêchage. L’association athlétique universitaire a aussi annoncé qu’elle prendrait des mesures de taille afin de réguler les représentations de ses joueurs. En effet, tous les candidats devront passer au travers d’un processus d’application rigoureux qui requerra de divulguer des conflits d’intérêt avec l’organisation, une vérification des antécédents, des coûts non-remboursables et un examen en personne.

Cependant, l’obligation qui est la cause du brouhaha est celle qui impose aux candidats la possession d’un baccalauréat.

Plusieurs agents actuels qui représentent un nombre d’athlètes collégiaux et professionnels n’ont pas de diplôme d’éducation supérieure. C’est le cas de Rich Paul, à la tête de Klutch Sports qui représente Lebron James, Anthony Davis, Ben Simmons et d’autres grandes vedettes de la NBA. Sous ces restrictions, Rich Paul ne pourra donc plus représenter aucun athlète universitaire.

La NCAA nie avoir dirigé ses actions envers Rich Paul et affirme que les changements servent à « protéger l’admissibilité de ses clients athlètes. »

Lebron James qui est aussi un très bon ami de Rich Paul n’a pas hésité avant de publier ses sentiments sur twitter par rapport à la situation qu’il voit comme injuste.

Nous en aurons plus sur l’histoire alors qu’elle se développe.

Podcast