Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Bucks sont-ils une plus grosse menace que jamais?

La majorité des clubs de la NBA viennent de traverser une saison morte exténuante qui était tout sauf ça, «morte». Des changements d’effectifs majeurs ont eu lieu, des icônes de franchises ont déménagé, des dynasties se sont écroulées et de nouveaux règnes ont été amorcés, et on ne parle ici que des premières 24 heures du marché des joueurs autonomes. Depuis, plusieurs semaines ont passé, la poussière est retombée et c’est le temps d’observer plus attentivement les différentes formations de la ligue.

L’une des équipes qui a volé bas durant l’été est celle qui évolue à Milwaukee. Les Bucks n’ont pas fait les manchettes très souvent depuis juin, outre les prix de MVP et d’Entraîneur Chef par Excellence attribués à Giannis Antetokounmpo et Mike Budenholzer, respectivement. La question se pose, au milieu de la cacophonie, est-ce que la meilleure équipe du calendrier régulier de l’an dernier s’est secrètement amélioré?

Premièrement, il faut considérer que les Bucks ont perdu plusieurs éléments importants durant la saison estivale. L’un d’entre eux était un morceau de taille, mais la perte n’est pas aussi significative qu’elle le paraît à première vue. Voici tous les joueurs qui ont quitté Milwaukee depuis son élimination des séries il y a quelques mois:

  • Malcolm Brogdon (échangé aux Pacers)
  • Nikola Mirotic (retourné en Europe)
  • Pau Gasol (signé avec les Trail Blazers)
  • Tony Snell (échangé aux Pistons)
  • Tim Frazier (signé avec les Pistons)

Parmi ces cinq atouts, trois d’entre eux n’ont même pas participé lors de la Finale de la conférence de l’Est contre Kawhi Leonard et les Raptors. Nikola Mirotic a aussi été assigné au banc pour la majorité de cette série, aux côtés du vétéran Pau Gasol, de Tony Snell et de Tim Frazier. Mirotic est encore jeune et son tir extérieur est digne de la NBA mais son cœur l’a dirigé vers son continent d’origine où il aura assurément plus de minutes de jeu. Cette perte ne fait pas trop mal aux Bucks qui ne voyaient plus l’utilité d’avoir un athlète limité comme lui sur le terrain, malgré ses prouesses de l’arche. Parmi la liste ci-haute, la seule pièce manquante de taille se trouve donc à être Malcolm Brogdon. De façcon surprenante, ce bilan rend probablement très heureux l’état-major des Bucks.

Effectivement, le dommage est minime au Wisconsin si nous nous souvenons dans quel état se retrouvait la franchise à la suite de la saison de 2018-2019. Comme illustré dans ce texte décrivant les difficultés auxquelles Jon Horst aurait à faire face cet été, plusieurs facteurs auraient pu tourner au vinaigre chez les Bucks.

La franchise courait la chance de perdre Brogdon, Lopez, Hill, Mirotic et même Middleton après une saison aussi fructueuse de leur part. C’étaient toutes des pièces instrumentales au succès du club durant l’année, et de voir tous ces noms partir aurait renvoyé Giannis et sa troupe à la case départ. Heureusement, ce n’est pas le cas, le directeur général de Bucks, Jon Horst, a réussi à conserver la majorité de son talent.

Cependant, il a dû débourser des sommes énormes afin d’atteindre ce but et d’éviter une possible catastrophe. En ce faisant, il a aussi été obligé de se débarrasser du jeune prodige Malcolm Brogdon puisque l’organisation ne pouvait simplement pas lui offrir de cachet convenable. L’équipe a donc perdu l’un de ses meilleurs tireurs du 3 points et un garde complet de qualité. En échange, ils ont reçu un choix de première ronde et deux choix de deuxième de l’Indiana. Malgré tout, même avec le dur départ d’un des jeunes joueurs les plus efficaces du circuit, cet aspect de la saison morte tombe dans la colonne positive considérant tout ce que Milwaukee aurait pu laisser derrière.

Jon Horst et la formation du Fear the Deer se retrouvaient maintenant avec un trou dans leur arsenal au niveau du tir extérieur, arme qu’ils ont utilisé à bon escient l’an dernier. La position d’aile et de garde était aussi plutôt mince et pour remédier à ces maux, la franchise du Mid-West n’a pas tardé à faire quelques ajustements. Voici les joueurs qui se sont ajoutés à l’effectif des Bucks cet été:

  • Wesley Matthews
  • Kyle Korver
  • Dragan Bender
  • Thanasis Antetokounmpo
  • Robin Lopez

Alors que les trois premiers noms de la liste répondent de façon efficace au premier dilemme, les deux autres additions servent un objectif totalement différent. Thanasis est le frère aîné de Giannis qui se trouve à être la star incontestée du spectacle à Milwaukee et l’acquisition d’un membre de sa famille est sans doute pour plaire au jeune MVP qui sera joueur autonome dans quelques années. Thanasis a aussi un athlétisme inné qu’il savait déployer dans la ligue européenne. Pour Robin Lopez, il sera réuni avec son frère jumeau Brook Lopez sous le toit du Fiserv Forum pour la première fois depuis presque une décennie. Brook a un apport plus important que Robin, mais ce dernier est un centre de qualité à avoir sur le banc.

Trois des raisons pourquoi ces derniers mois ont été un franc succès pour Milwaukee sont les suivantes: Kyle Korver, Wesley Matthews et Dragan Bender, en partie. Korver et Matthews sont deux vétérans qui ont connu plusieurs combats ardus au fil des années et leurs habiletés à tirer de l’extérieur font des Bucks une équipe plus redoutable que jamais du 3 points. Dragan Bender sait aussi décocher de l’arche et sa taille peut aider sous le panier, quoique son utilité près de l’anneau à l’offensive est limitée, il remplace presque parfaitement Nikola Mirotic.

Les clubs qui se retrouveront sur le chemin des Bucks de Milwaukee l’an prochain devront être certains d’avoir une défensive périphérique sans faille s’ils souhaitent arrêter cette machine de guerre. L’équipe n’a peut-être pas été le sujet de discussions de l’été, mais alors que d’autres faisaient des transactions gigantesques, l’organisation des Bucks n’a pas chômé. Ils sont maintenant les favoris pour sortir vainqueurs de la conférence de l’Est.

Crédit Photo: Dan Garcia, Sports Illustrated, Ron Hoskins/2019 NBAE

1 – Bam Adebayo se joint au camp d’entraînement de l’équipe américaine:

2 – Dwyane Wade ouvrira son propre gymnase:

Podcast