Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Kevin Love se souvient du discours de Lebron qui leur a gagné la Finale de 2016

Retournons dans le passé, il y a déjà plus de 3 ans, en juin 2016. Lebron James et les Cavaliers de Cleveland se retrouvent dans une position extrêmement périlleuse en Finale de la NBA, de l’autre côté du terrain se trouve Goliath: les Warriors de Golden State. Le club adverse mené par Steph Curry vient tout juste de remporter 73 de ses 82 matchs disputés lors de la saison régulière et l’étoile de l’heure n’est pas Lebron, c’est Curry et son trophée de MVP unanime. Les Cavs perdent 3 à 1 et tout espoir semble perdu. Kevin Love explique aujourd’hui comment le leader des Cavs a réussi à créer l’étincelle qui allumerait un comeback historique.

View this post on Instagram

That was so inspirational not gonna lie?

A post shared by League Alerts (@leaguealerts) on

Lors d’un entrevue avec le businessman vedette Gary Vaynerchuk, Love nous donne un aperçu des coulisses du club de l’Ohio lors de la fameuse dernière étape des palpitantes séries éliminatoires de 2016. Il décrit quel était l’élément déclencheur des quatre performances inspirées des Cavs qui ont valu le premier championnat de la NBA à la ville de Cleveland et son premier titre, tous sports majeurs confondus, depuis 1964.

L’inspiration est venue de la part de l’homme qui est ressorti de ces affrontements avec un trophée du MVP des Finales, celui qui a publié les moyennes de 29.7 PTS, 8.9 AST, 11.3 REB, 2.6 STL et 2.3 BLK en 7 combats face à Golden State. Le King était alors au sommet de la liste pour chacune de ces statistiques majeures dans son équipe, que ce soit en terme de totaux ou de moyennes par match. Si sa détermination et son effort titanesque sur le parquet n’étaient pas suffisants pour motiver sa troupe, c’est une citation énoncée lors d’un moment critique qui aurait revigoré sa formation, selon Kevin Love.

« Klay Thompson commençait à parler du fait que cette présente formation des Warriors était meilleure que les Showtime Lakers, […] donc nous traversions le pont de la Baie de San Francisco et cette narrative prenait de l’ampleur, ce n’était que de ça (la dominance de Golden State) dont les médias discutaient ainsi que sur Instagram, Twitter, toutes ces plateformes sociales et sur les ondes de radios sportives, partout. C’est à ce moment que Lebron a regardé autour de lui et a dit: «Savez-vous quoi? C’est écrit les gars, nous allons remporter le prochain match, nous aurons une partie énorme, ce sera difficile et elle se disputera dans les dernières secondes, ensuite nous ne pouvons pas perdre à la maison puis au match numéro 7, tout est possible.» C’est ce qui s’est produit. J’ai toujours des frissons lorsque j’y pense. » explique Kevin Love concernant les talents de leadership de James durant l’ultime étape des séries de 2016.

Voici l’entrevue complète dans le cadre de l’émission #AskGaryVee:

Ce championnat restera toujours gravé dans l’histoire du basketball comme le premier déficit de 3-1 surmonté en Finale. Lebron n’est peut-être plus membre de cette organisation, mais l’était de l’Ohio et sa ville natale d’Akron seront toujours reconnaissants pour ce titre mémorable. Le King devra maintenant utiliser ces mêmes qualités de meneur à Los Angeles s’il veut que le trophée Larry O’Brien réside à Hollywood, à nouveau. Love, l’ailier fort partant des Cavs depuis 2014, fera son retour au jeu cet automne après avoir manqué la majorité de la dernière campagne, faute d’une blessure à l’épaule.

Le numéro 0 du vin et or a moyenné 17 PTS, 10 REB et 2 AST par match en tirant de l’arche à 37,5% pendant 5 saisons à Cleveland.

Crédit Photo: GaryVee

1 – Les Celtics n’ont pas voulu se débarrasser de Hayward:

View this post on Instagram

Do you think they should have trade him?

A post shared by League Alerts (@leaguealerts) on

2 – Zion y est allé avec le cœur:

View this post on Instagram

That’s love for Jordan wow!

A post shared by League Alerts (@leaguealerts) on

Podcast