Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Qui était leur idole?

La période entre la fin de la Summer League et le début des camps d’entraînement se fait longue. Les partisans de la NBA ne sont pas habitués de vivre une phase morte où les nouvelles massives ne pleuvent pas comme c’est le cas pour le reste de l’année. Au lieu d’utiliser ce répit pour profiter du soleil, nous préférons inspecter ce que nos joueurs favoris font durant leurs vacances. Cette obsession provient du simple fait que ces athlètes sont aimés de leurs fans au point où ils les idolâtrent comme des modèles sur le terrain comme à l’extérieur. Eh bien, les fanatiques du sport ne sont pas les seuls à avoir un intérêt démesuré envers des basketteurs de la NBA, ces mêmes stars qui habitent nos rêves avaient elles aussi des idoles lorsqu’ils étaient petits.

Pour une légende vivante comme Lebron James, il est dur d’imaginer qu’un tel athlète ait une figure exemplaire vers laquelle il regardait avec admiration. Cependant, le spécimen qu’est Lebron a toujours eu comme modèle un autre spécimen aux prouesses athlétiques incroyables, Michael Jordan. Les deux monuments du sport sont en tête de course au meilleur joueur de tout les temps, mais est-ce que dans son jeune âge, en choisissant de porter le même numéro 23 que son archétype, Lebron envisageait déjà d’être mentionné parmi les plus grands de l’histoire?

Pour Kawhi Leonard, ce n’est pas un numéro qu’il a emprunté à son idole, c’est plutôt un style de cheveux. Les fameuses cornrows qu’arborait Allen Iverson ont laissé un impact dans la vie de plusieurs jeunes joueurs alors qu’ils observaient The Answer effectuer ses crossovers sur le parquet. La star des 76ers a aussi changé la ligue en entier avec son style particulier, ses moves redoutables et sa façon nonchalante de s’exprimer. Iverson était l’un des premiers à porter de grosses chaînes en or, des diamants et des tenues ressemblant à celles portées par les rappers les plus populaires. Depuis, les tattoos font partie intégrante de la NBA et le style des joueurs a changé du tout au tout.

Paul George étant natif de Los Angeles, il n’est pas étonnant de savoir que son modèle portait le numéro 24 chez les Lakers. Kobe Bryant a aussi aidé à gouverner la direction que prenait la NBA et en ce faisant, a inspiré une génération complète de futurs basketteurs. George n’est qu’un des millions de pratiquants du sport à suivre la Mamba Mentality qui l’a aidé à donner son meilleur lors des situations les plus rudes.

James Harden, un autre Californien d’origine, avait aussi des yeux que pour Kobe. C’est lui qui l’a inspiré à jouer à la position de shooting guard où James prolifère depuis son arrivée à Houston.

Sur la liste des meilleurs meneurs de jeux de l’histoire, deux noms se doivent d’être inclus sans faute, c’est ceux de Steve Nash et Steph Curry. Plusieurs savent que les deux gardes aux multiples talents ont travaillé ensemble sur les aptitudes de Curry mais ce que certains ignorent, c’est que Nash était l’idole d’un jeune Steph. C’est lui qui a implanté l’envie de jouer au point guard dans la tête de Curry. Bon, sa taille ne lui donnait pas l’embarras du choix non plus, mais c’est fascinant de voir comment un des 5 meilleurs de l’histoire à son rôle a influencé de façon aussi massive un autre membre de ce même top 5.

En Europe, c’était rare, jusqu’à plus récemment, d’avoir accès à plusieurs matchs de la NBA à la télévision. Malgré cet obstacle, une foule de joueurs du vieux continent sont accueillis dans la NBA chaque saison. La fièvre du basketball est internationale et depuis plusieurs années, les jeunes sportifs européens font des joueurs de la NBA leurs idoles. Selon Giannis Antetokounmpo, c’est Allen Iverson qui lui a donné le goût du sport. Il n’a peut-être pas copié sa coupe de cheveux, comme Kawhi Leoanrd, ou même son style de jeu, comme Alec Burks et plusieurs gardes, mais AI était tout de même son athlète préféré. Ils ne pourraient pas se retrouver plus loins en termes de similarités, mais les deux ont bien quelque chose en commun: ce sont des MVP.

L’idole d’Anthony Davis en grandissant se trouve à être sont coéquipier. AD et Lebron James partageront le parquet dans quelques mois, réalisant un rêve d’enfance du big man. Lebron était donc la raison pourquoi Davis enfilait le maillot numéro 23. Il est maintenant bon ami avec l’homme qu’il qualifiait de modèle, que pourrait-il demander de plus?

Même en tant qu’Américain, Kevin Durant a préféré regarder vers le nord pour trouver de l’inspiration. Le joueur qu’il admirait était bien Vince Carter des Raptors. Les deux ailiers talentueux n’ont pas tout-à-fait les mêmes qualités, l’un est plus mince alors que l’autre est plus robuste. Par contre, ce n’est pas surprenant qu’un jeune KD était hypnotisé par les dunks de VC, nous l’étions tous nous aussi.

Si cet exercice de recherche nous a appris quelque chose, c’est qu’un joueur ne va pas toujours tenter d’imiter exactement les habitudes de son idole. La majorité des joueurs empruntent des éléments à plusieurs vedettes différentes afin de les implémenter dans leurs propres aptitudes sur le terrain. C’est ce qui fait de la NBA un bassin de talent aussi diversifié et ce qui fait de ces joueurs des phénomènes aussi captivants.

Crédit Photo: Sky Sports, Marcio Jose Sanchez/AP, Christian Petersen/Getty Images, Jesse D. Garrabrant/Getty Images, Photo/Agencies

1 – Kyle Korver chez les Bucks:

2 – Frank Mason III rejoint Milwaukee ausi:

Podcast