Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

James Harden ne représentera pas les États-Unis à la Coupe du Monde

Le MVP de 2018 vient d’annoncer qu’il n’aidera pas son pays dans son parcours de la Coupe du Monde, une grosse perte pour les États-Unis.

Harden a dit avoir fait part de sa décision en premier à Greg Popovich, l’entraîneur chef de l’équipe américaine, en vue du camp d’entraînement qui aura lieu en août à Las Vegas. James a fait l’annonce en prenant la parole lors d’un événement vendredi organisé par la Ligue d’Activités de la Police du Grand Houston. C’est en même temps de donner des souliers et de l’équipement sportif à des jeunes fans que l’étoile a avoué préférer utiliser le reste de l’été afin de se préparer pour la saison qui approche.

Même sans sa présence, ses coéquipiers PJ Tucker et Eric Gordon se rendront au Nevada pour le camp d’entraînement du Team USA. Pendant ce temps, Harden aura du pain sur la planche alors que les Rockets se préparent à recharger après avoir ajouté Russell Westbrook au mélange. Une adaptation importante aura besoin d’être envisagée par les deux superstars s’ils souhaitent avoir du succès l’an prochain dans une conférence de l’Ouest plus rude que jamais.

The Beard a participé à la conquête d’une médaille d’or aux Jeux Olympiques de 2012 et étant une pièce instrumentale de l’équipe championne de la Coupe du Monde de la FIBA en 2014.

Harden s’implique de façon plus locale

Au lieu de servir son pays, le numéro 13 a plutôt passé la saison estivale à faire un impact sur la scène locale. L’équipe de soccer de la MLS évoluant à Houston, le Dynamo, aura un tout nouvel investisseur: James Harden sera un propriétaire partiel du club. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il a communiqué l’information aux partisans du sport dans la métropole, le natif de la Californie est visiblement devenu un vrai Texan après 7 ans avec les Rockets.

Il aime la ville et a même déclaré qu’un championnat était pour résider à Houston très, très bientôt:

La paire du MVBeard et du Brodie aura beaucoup de travail à faire si elle veut se rendre plus loin que celle de Chris Paul et James Harden. En 2018-2019, ce dernier a affiché les moyennes monstrueuses de 36.1 PTS, 7.5 AST, 6.6 REB et 2 STL par match, le tout en tirant à 44% du terrain et à 37% du 3 points, en 37 minutes par rencontre. À sa dernière campagne, Harden avait un USG% de 40.5% alors que son nouvel acolyte Russ en avait un de 30.9%.

Consultez ici la liste des joueurs aspirant à une place dans la formation des États-Unis.

Crédit Photo: Pascal LeSegretain/Getty Images

1 – Les frères Holiday (Justin et Aaron) seront réunis chez les Pacers:

2 – Mike Muscala s’ajoute au Thunder:

3 – Les Kings embauchent Lindsey Harding comme entraîneuse adjointe:

Podcast