Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Giannis croit qu’il n’est qu’à 60% de son potentiel

Lors d’une entrevue avec Ohm Youngmisuk de ESPN, le tout dernier récipiendaire du titre de Joueur par Excellence de la NBA, Giannis Antetokounmpo, a déclaré qu’il pensait n’être qu’à 60% de ses pleines capacités.

Venant d’un joueur qui, à l’âge de 24 ans, a tout simplement dominé le circuit en entier avec 27,7 PTS, 12,5 REB, 5,9 AST, 1,5 BLK et 1,3 STL par match, une telle déclaration peut en laisser plusieurs bouche bée.

Ces chiffres, qui l’ont aidé à détrôner le précédent MVP en James Harden, sont tout simplement incroyables. Toutefois, si ses statistiques personnelles sont impressionnantes, celles de son équipe le sont tout autant.

En effet, le forward de 6 pieds 11 pouces a su mener les Bucks de Milwaukee vers le tout premier échelon du classement général, eux qui ont comptabilisé un bilan de 60 victoires contre 22 défaites au cours de la dernière saison.

Si dominer la NBA au niveau des performances personnelles et constituer la première option de la formation qui termine le calendrier régulier au sommet de la ligue représente seulement 60% de ce que le Greek Freak peut faire, le reste de la planète basket a de bonnes raisons de s’inquiéter.

Bien franchement, il est vrai qu’il a certains points à améliorer. La première chose qui viendrait à l’esprit de la plupart des analystes serait bien évidemment son tir en périphérie, lui qui n’a tiré que pour 25,6% derrière la ligne de trois points en 2018-2019.

Durant l’entrevue, Antetokounmpo a également mentionné vouloir rester à Milwaukee tout au long de sa carrière chez les professionnels.

Il s’agit là d’une mentalité qui peut nous rappeler celle de Dirk Nowitzki ou Kobe Bryant, qui ont tous les deux passé plus de vingt ans avec la même franchise; soit les Mavericks de Dallas et les Lakers de Los Angeles respectivement.

Giannis a dit vouloir faire tout en son possible pour gagner un championnat avec les Bucks, soutenant qu’il s’agissait de son but ultime.

Crédit photo : Maddie Meyer/Getty Images

1- Anfernee Simons s’est démarqué durant la Summer League.

2- Ouch.

3- MILES BRIDGES.

Podcast