Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Porzingis signe officiellement à Dallas

L’ancienne vedette des Knicks qui était au centre d’un échange envoyant Dennis Smith Jr. à New York vient d’officialiser son statut de Maverick. Kristaps Porzingis suis dans les pas de grands joueurs européens comme Dirk nowitzki et tentera, comme plusieurs avant lui, d’avoir du succès à Dallas.

Porzingis et son camp se sont finalement mis d’accord avec l’état-major des Mavericks sur une fiche contractuelle de 158M$ pour 5 ans. Se méritant une moyenne de 31.6M$ par année, KP possédera aussi une option de joueur qu’il pourra utiliser à son avantage lors de l’été de 2023.

L’union de Kristaps et du jeune prodige Luka Doncic s’ajoute à la liste déjà nombreuse de duos dominants parsemés dans la NBA. Leur combinaison se trouve à être la seule étant totalement d’origine européenne. Cette caractéristique, ainsi qu’une collection d’attributs uniques, fait de la paire l’une des plus transcendante de la ligue. Âgés de 20 ans et 23 ans respectivement, Doncic et Porzingis auront plusieurs années à leur disposition pour développer leur propres aptitudes individuelles ainsi que leur chimie collective. Les Mavericks de Dallas ne seront peut-être pas des prétendants au titre dès la prochaine campagne, mais Donnie Nelson et Mark Cuban auront du temps pour entourer leurs deux étoiles de talent complémentaire afin de soulever le trophée Larry O’Brien d’ici la fin du contrat du Unicorn.

Après avoir terminé la dernière année au 14ème rang du classement de l’Ouest, les Mavs tenteront plutôt de percer le top 8 au printemps 2020 pour donner de l’expérience éliminatoire aux deux phénomènes européens. Pendant son parcours, le Letton aura de grands souliers à remplir puisqu’on parle déjà de lui comme étant le prochain Dirk Nowitzki au Texas.

Kristaps Porzingis s’est déchiré le ligament antérieur croisé à mi-chemin de la saison de 2015-2016 et n’a pas enfilé de maillot depuis. Sa réhabilitation fût longue et laborieuse mais le nouveau Maverick est confiant qu’il pourra s’en remettre avant d’amorcer le prochain calendrier de basketball et il croit pouvoir revenir au même niveau de jeu qui lui a valu autant de popularité.

En trois saisons avec les Knicks, KP a moyenné 17.8 PTS, 7.1 REB et 2 BLK par match.

Crédit Photo: Slam

1 – Tyson Chandler opte pour les Rockets:

2 – Tobias Harris rapporte le numéro 12:

3 – Rob Pelinka admet avoir demandé un coup de main à ses vedettes:

Podcast

Tu veux devenir chroniqueur sur AlleyOop Québec

Nous en cherchons justement!

Podcast