Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lonnie Walker semble prêt à mettre sa saison recrue derrière lui

Si vous aviez oublié le nom de Lonnie Walker IV, le joueur de deuxième année des Spurs s’assure de vous le rappeler depuis le début de la Summer League.

Les Spurs de San Antonio ont une approche unique quant au développement de leurs jeunes joueurs. En effet, la patience est de plus en plus rare dans la NBA d’aujourd’hui alors que la plupart des choix de 1er tour vivent leur baptême de feu à 19 ans.

L’approche patiente continue pourtant d’être privilégiée à San Antonio. Lors des cinq dernières saisons, un seul joueur recrue des Spurs a accumulé une moyenne supérieure à 10 minutes de temps de jeu par match, soit Davis Bertrans en 2016-2017. Les autres jeunes de l’organisation — Bryn Forbes, Dejounte Murray, Derrick White, Chimezie Metu et Lonnie Walker — ont tous dû patienter sur le banc à leur première année, avec des moyennes de temps de jeu se situant entre 5 et 8 minutes par rencontre.

À ce point de votre lecture, vous commencez probablement à comprendre le message : inutile de paniquer avec le 18e choix au total du repêchage de l’an dernier, Lonnie Walker.

Oui, Walker est devenu la plus haute sélection de repêchage des Spurs depuis Kawhi Leonard en 2011. Oui, Kawhi avait contribué dès sa saison recrue avec 24 minutes de temps de jeu moyen par match. Est-ce que cela signifie que l’entraîneur Gregg Popovich a moins d’espoir pour le projet Lonnie Walker? Absolument pas.

« La première pensée qui m’est venue en tête en le voyant utiliser ses capacités athlétiques pour faire quelque chose d’un peu improvisé, j’ai pensé à Manu [Ginobili] quand il était jeune » — Gregg Popovich

Venant du Bill Belichick de la NBA, ces paroles ont de quoi faire tendre les oreilles. En effet, Popovich est un entraîneur de la vieille école, qui préfère généralement parler des points à améliorer chez ses jeunes joueurs plutôt que de les vanter. S’il y avait encore des questions quant aux espoirs de coach Pop envers le jeune Walker après une saison passée principalement dans les mineures, la comparaison entre le jeune de 20 ans et l’un des plus grands joueurs de l’histoire des Spurs devrait suffire à y répondre.

À sa deuxième participation dans l’annuelle ligue d’été de la NBA, l’ailier des Spurs ne manque pas sa chance d’impressionner. Walker était en uniforme pour le match d’ouverture de la Summer League lundi dernier, terminant la rencontre avec 20 points et 6 rebonds, avant de revenir à la charge avec 19 points et 8 rebonds mercredi soir. Sa moyenne actuelle de 19,5 PTS le place ainsi au 3e rang des marqueurs de la Summer League.

Crédit image : Garrett Ellwood / Getty Images

1- Certains partisans des Spurs veulent Boogie…

2- Lebron et AD seront au premier rang pour voir Zion en Summer League

Podcast