Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une excellente génération de joueurs canadiens pourrait naître de ce championnat

À chaque fois qu’une franchise remporte son premier championnat, il y a un lot d’effets qui accompagne cette victoire. Au-delà de la satisfaction qui accompagne la victoire des Raptors, la base d’amateurs aura évidemment grossi de façon très convaincante, à travers le Canada. Par contre, il y a un effet qui est sous-estimé et qui risque de se faire sentir dans une dizaine d’années : la prochaine génération de joueurs canadiens.

En effet, les Raptors de 2019 vont inspirer de nombreux enfants à commencer à jouer au basketball et leurs offriront des idoles locales à préconiser. C’est l’héritage concret principal que laissera cette équipe sur la nation, en vue des prochaines années.

En plus de cette explosion qui risque d’avoir lieu dans les prochaines années, la base est déjà extrêmement solide. En 2013 et 2014, des Canadiens (Anthony Bennett et Andrew Wiggins) avaient été sélectionnés au premier rang du repêchage de la NBA. Cette saison, R.J. Barrett risque de sortir au troisième échelon et est voué à un futur prometteur avec les Knicks, tandis que d’autres joueurs comme Brandon Clarke, Nickeil Alexander-Walker et Luguentz Dort frapperont aussi à la porte du circuit.

La relève est déjà formée et il est plus que possible que la prochaine génération soit encore plus impressionnante.

Nous n’avons pas seulement assisté au moment le plus important de l’histoire des Raptors, hier soir, mais aussi à un moment très important dans l’histoire du sport au Canada.

Crédit photo : CTV News

Podcast

Tu veux devenir chroniqueur sur AlleyOop Québec

Nous en cherchons justement!

Podcast